Vous êtes ici

En diffusion

image: 

 “...allons z’a la montagne, pour nous refaire une petite santé…”

Comme pourrait le chanter Kent. Petite musique qui murmure à l’oreille de nombreux urbains depuis quelques dizaines d’années, ce phénomène pas si nouveau à y regarder de plus près, a semblé se renforcer avec la crise Covid et un confinement pas toujours bien vécu dans les villes. Qui d’entre nous n’a pas entendu un couple d’amis dire qu’il voulait sauter le pas et s’installer à la montagne ? Comment ces familles vivent leur changement de vie ? Comment sont-elles passées du rêve à la réalité ?

Qu’est-ce qu’un tiers lieu ? A quoi ça sert ? A qui s’adresse-t-il ? Les questions paraissent simples, mais pourtant il nous semble difficile de s’en faire une représentation précise à la vue de la diversité des tiers lieux existants. Espaces d’entre-soi ou de vivre-ensemble ? Lieux d’offres de service ou à vocations sociales et environnementales ?

La destruction du Havre lors des bombardements de la Seconde Guerre Mondiale marque une nouvelle ère pour la ville. Le visionnaire Auguste Perret fait de la reconstruction un chef d’œuvre architectural et urbanistique qui inscrit la ville dans une démarche avant-gardiste de modernité. Depuis, le Havre restera fidèle à cette nouvelle identité en proposant aujourd’hui une architecture singulière et contemporaine. Véritable cité de la modernité unique en son genre, le Havre d’aujourd’hui est au cœur de ce documentaire pour une visite passionnante de cette ville normande.

 

Qui d’entre nous n’a pas entendu un couple d’amis dire qu’il voulait sauter le pas et s’installer à la campagne ? Nous explorons et interrogeons ce rêve de campagne, ce désir de terroir, d’une vie plus simple et apaisée aux douces senteurs de nature, dans un temps long depuis les premières vagues des années 1970 à aujourd’hui. Nous allons à la rencontre de ces familles qui se sont confrontées à un nouvel environnement, un nouveau logement, une nouvelle profession, une nouvelle école, de nouveaux amis.

 

 

Par leurs architectures, les stations épousent le paysage, confrontent les sommets, se mêlent aux reliefs, défient l’immensité. Encore aujourd’hui, le récit continu : les stations sont sur le point d’ouvrir une nouvelle page de leur histoire, ou j’ose dire, un nouveau chapitre.

Pages