Vous êtes ici

Cap Canal

119ème évasion de prison pour Typhus ! Cette fois, il en est sûr, c’est la bonne ! Tout droit sorti de prison, direction… le Pôle Nord ! Pour mener à bien la construction de sa base secrète, Typhus prend le rôle d’un chef de chantier. On découvre aussi que dans sa jeunesse, il a suivi une formation d’ingénieur en étude de prix. Et c’est ensuite au tour de Sammy d’endosser le rôle de responsable de la surveillance du ciel.

Château trop fort donne l’occasion à Typhus de s’échapper une nouvelle fois de prison pour devenir le maître du monde. Pour arriver à ses fins, et toujours assisté de son fidèle robot Samy, il croise tour à tour un acheteur, un pilote d’installation automatisée, un responsable qualité, un biologiste et un inspecteur des impôts. Il n’est pas sûr que cela suffise à Typhus pour posséder le monde… Mais, c’est en tout cas, pour nous, le moyen de vivre une nouvelle fois des aventures loufoques, rocambolesques et instructives !

121ème évasion de prison pour Typhus ! Cette fois, il en est sûr, c’est la bonne ! Pour faire évader Typhus, Samy devient libraire et Typhus pirate les dossiers d'un archiviste des fonds municipaux. Pour échapper à un mineur Typhus se transforme en guide touristique en environnement et lors de leurs autres rencontres ils découvrent le métier ingénieur en environnement.

Dans A la conquête du monde, Typhus et Samy traversent les siècles équipés de leur machine à voyager dans le temps, et croisent successivement plusieurs métiers : dans quel cadre évolue un foreur ? A quoi sert un directeur du développement ? Pourquoi a-t-on besoin d’un chef de rayon ? A quel besoin répond le métier de géomètre ? Comment procède un psychologue du travail ?
L’occasion d’aventures loufoques, rocambolesques et instructives !

La ville de Lyon est inscrite au Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO. Différents intervenants : historiens, architectes... nous expliquent l’originalité et la qualité du site naturel : son évolution géographique, l’homogénéité des constructions à travers les siècles, et surtout la culture et la manière de vivre très lyonnaises, tant il est vrai que la notion de patrimoine a évolué pour englober au-delà du patrimoine monumental la notion de « sites d’intérêt exceptionnel et universel » d’un point de vue historique, artistique ou scientifique.

Pages